Interview: Benjamin, créateur de "Coton vert"

C'est avec grand plaisir que je vous propose un nouveau format de post sous forme d'interview! Une bonne manière de vous emmener à la rencontre de Benjamin, le créateur d'une marque éthique et bio: Coton vert!

Je vous laisse la découvrir sans plus attendre !


NB: Les indications en italiques et colorés sont des notes de ma part pour vous diriger vers les différents liens en rapport avec les propos de Benjamin!

________________________________________________________________________________________________________

1) Peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas ?


Avec plaisir, Benjamin, 27 ans. Je suis né à Rennes et j’y habite.

L’été dernier j’ai lancé Coton vert, une marque de vêtements bio et solidaires, avec l’envie et l’espoir de démocratiser la mode responsable.

Aujourd'hui mon objectif à titre plus personnel est aussi de vivre de cette activité/passion. C’est bien parti ! Mais la route est encore longue…



2) Peux-tu nous en dire un peu plus sur ta marque « Coton vert » et sur le choix de ce nom ?


Comme dit plus haut, Coton vert est une marque de vêtements bio et solidaires pour Femmes et Hommes.

Chaque produit est conçu dans le respect des Hommes et de l'Environnement.

Le but de Coton vert est de démocratiser la mode responsable, de la rendre accessible au plus grand nombre (car c’est souvent ce qui fait défaut…)

Pour y parvenir, je propose des vêtements simples et des prix accessibles pour de l’éthique.

L’idée du basique c’est qu’il est intemporel, ce qui va à l’encontre de toutes ces modes et cette « fast fashion ».

C’est un produit qu’on peut porter en toute occasion, et point important : qui va durer long-temps ! (marre de la mode jetable…)

Concernant les prix, j’ai fait le choix de réduire mes marges pour proposer des prix abordables aux personnes qui souhaitent consommer responsable, sans se ruiner pour autant.

J’avoue que c’est une politique tarifaire qui me pénalise pour la vente en boutiques physiques.

Il y a également une dimension solidaire dans ce projet, avec mes clients, on soutient financièrement une très belle association (il y a question dessus plus bas alors j’attends avant d’en parler 😊 ).


Pour le nom, d’abord je ne sais pas pourquoi mais je trouve que le mot « coton » sonne bien, ensuite il y a bien sûr avec le « vert », des références à l’écologie et à la solidarité. Honnêtement je n’ai pas mis longtemps à le trouver, j’y ai pensé tout de suite !

[Par contre, petite confidence, à la base j’avais pensé à « Le Coton vert » (peut-être j’étais influencé par « Le slip français » et puis de nombreuses personnes de ma communauté m’ont dit que juste « Coton vert », était bien mieux et plus impactant. Je les ai donc écouté et enlevé le « Le ». ]


La communauté Coton vert est prépondérante dans le projet, et ce depuis le début.

Par exemple, on co-créé ensemble chaque nouveau produit (sur mon groupe Facebook). Les gens votent pour les couleurs qu’ils souhaitent, les coupes...

Bref, c’est aussi une marque collaborative où les clients sont acteurs du projet !


(Pour participer rendez-vous ici: https://www.facebook.com/groups/266798120463796/ )


PS : un détail auquel je pense après coup, je précise aussi que mes tailles vont du XS au XXL, et couvrent ainsi un bon nombre de gabarits (ce qui fait parfois défaut dans les vêtements). Beaucoup de personnes m’ont raconté qu’elles ne trouvaient jamais leur taille, c’était aussi une volonté de les inclure dans le projet, toujours dans l’idée de l’accessibilité de l’éthique au plus grand nombre !




3) Pourquoi as-tu lancé Coton vert ?


C’est un ensemble de raisons qui m’ont poussé à lancer Coton vert.

D'abord je crois que l'entrepreneuriat est ancré en moi et fait partie de ma personnalité.

Je ne suis pas fait pour une vie de bureau avec les contraintes temporelles et géographiques que l'on connait.

J’avais soif d'autonomie, de liberté, en somme d’être mon propre patron !

Aussi, j'avais besoin de donner un sens à mon travail, à mon quotidien.

Aujourd'hui, malgré tout le travail que me demande Coton vert (sûrement plus qu'un salarié "lambda"), je me sens heureux et épanoui dans mon travail, utile aussi, c'est important pour moi.


Par ailleurs, depuis mes 22 ans (j'en ai 26 au moment où j'écris), je suis bénévole chez Artisans du Monde Rennes.

Une asso' qui promeut le commerce équitable, notamment par la vente de produits équitables au sein de sa boutique, située au 16 rue Hoche à Rennes.

Durant ces 4 années chez ADM (et pas les dernières !), j'ai effectué un stage, un volontariat en service civique puis du bénévolat.

J'ai donc été "bercé" par les thématiques du commerce équitable et de la solidarité en générale, en passant par l'écologie.

J'étais déjà sensible aux thématiques sociales et environnementales, mais cette expérience a vivement renforcé mes convictions.

Quelques reportages/documentaires ("Cash Investigations", "Tout compte fait", "The true cost"...) sur l'industrie - catastrophique - du textile plus tard, l'envie de créer une marque de vêtements éthiques était née !


(Pour en savoir plus : https://artisansdumonderennes.com/ )




4) Quelles sont les valeurs importantes que tu souhaites transmettre au travers de celle-ci ?


Des valeurs de solidarité. Acheter un vêtement Coton vert, c’est un acte engagé, un soutien à une fabrication responsable, à toutes les personnes de la chaîne, du producteur de coton bio à la brodeuse de mon département.


( Plus d'infos sur la fabrication des vêtements Coton vert juste ici:

https://www.cotonvert.com/fabrication )


Solidarité aussi évidemment par rapport à l’association que nous aidons avec mes clients (on en parle plus bas).


Le respect de l’environnement aussi. Opter pour le coton bio n’est pas anodin… C’est une matière qui en plus d’être plus douce et robuste que le coton « classique », est bien plus écologique que le coton « classique », avec beaucoup moins d’eau utilisée pour sa production et surtout aucun pesticide, aucun engrais ni OGM, ce qui préserve la santé des producteurs* et du consommateur final.

*Ça ne fait pas la une des médias, mais il faut savoir que beaucoup de producteurs/agriculteurs décèdent suite à des intoxications aux pesticides.

Je veux aussi redonner du pouvoir aux clients, en créant avec eux les nouveaux produits.



Je trouve que dans le commerce traditionnel, nous sommes très passifs en tant que conso, c’est une relation très verticale.

Avec Coton vert, le conso est plus qu’un simple client, il est aussi acteur du projet, et je crois que mes clients apprécient cette facette du projet.


5) Peux-tu nous parler de l'association que tu soutiens ? Pourquoi ce choix ?

Il s’agit de la géniale ONG française « Partenaires », qui vient en aide aux enfants des rues de Dacca, au Bangladesh. Le problème des enfants des rues est récurrent dans ce pays, on peut parler de véritable fléau. Du coup les actions de Partenaires sont absolument nécessaires.

Partenaires accueille actuellement 360 enfants au sein de son foyer de « Maer Achol ».

Les enfants y trouvent un toit, à manger, mais aussi des vêtements et surtout la possibilité d’aller à l’école, de faire des activités sportives/culturelles et pour les plus grands, d’être formés à un métier.

Ils peuvent ainsi envisager un avenir ! Au-delà des activités, c’est aussi du réconfort qu’ils trouvent au foyer.


Comment se matérialise mon engagement ?

1 produit Coton vert acheté = 1€ reversé à Partenaires. Près de 600€ reversés depuis le lancement.

(A quoi correspond un don d’1€ là-bas ? J’explique tout sur mon site rubrique « Projet solidaire », je ne vais pas tout dire ici car ça risque de faire long)


(Pour en savoir plus, rendez-vous ici: https://www.cotonvert.com/projet-solidaire )


Pourquoi ce choix ?

Voici ma petite histoire pour celles et ceux qui auront la patience de la lire jusqu’au bout…

Je pense (sans vouloir me lancer des fleurs...) être quelqu'un de nature généreuse à la base, cela vient en partie de mon éducation et de mon expérience (décrite plus haut) chez Artisans du Monde.

J'ai rapidement eu l'idée et l'envie, par l'intermédiaire de mon projet (qui a l'époque n'avait pas encore de nom), de soutenir une cause qui me tenait à cœur.

J'ai donc tout simplement effectué des recherches pour trouver l'association que je voulais aider. Comme je savais à ce moment-là qu'une partie de la production de mes vêtements allait être faite au Bangladesh, je me suis dit que ce serait logique de continuer à soutenir ce pays et faire le lien avec une association qui oeuvre là-bas.

Ok, donc je savais à ce moment-là que je voulais soutenir une asso', idéalement française (pour le côté pratique et surtout le suivi) qui oeuvre au Bangladesh.

C'est là que je suis "tombé" sur une vidéo Youtube de l'ONG "Partenaires". Grosse claque en la regardant...

Le combat de Partenaires - pour venir en aide aux enfants des rues de Dacca - m'a immédiatement ému, bouleversé même (larmes aux yeux...).

Ni une ni deux, j'ai contacté l'asso pour lui faire part de mon projet et de mon envie de les soutenir et quelques semaines plus tard, je rencontrais Christian (le fondateur) à Lyon (je suis sur Rennes).

Une rencontre qui a renforcé mon souhait de les aider et un feeling immédiat avec Christian, un puits de science et un homme d'une immense générosité (30 ans qu'il se bat avec quelques bénévoles, pour sortir les enfants des rues à Dacca et leur offrir un avenir !).




Aujourd'hui, je suis FIER de soutenir - à mon échelle (et grâce à VOUS !) Partenaires et de leur reverser 1€ sur chaque produit vendu.


Et devinez quoi ?

J'ai été invité par Line (bénévole que j'ai également eu le plaisir de rencontrer à Paris) et Christian à me rendre au Bangladesh pour découvrir le foyer et rencontrer les enfants. C'est prévu pour en octobre (2019), j'ai déjà hâte d'y être !

Je vous tiendrai informé(e)s de cette aventure sur les comptes Facebook et Instagram de Coton vert.

J'en fais la promesse, tant que Coton vert vivra, je soutiendrai l'ONG Partenaires.

[Plus d'infos sur Partenaires sur mon site et sur celui de Partenaires !)


6) Quels-sont tes futurs projets ? A moins que tu ne préfères garder la surprise :)


Je peux en parler. De toutes façons avec mon projet, difficile de faire des surprises en termes de produits, car comme dit précédemment, les abonnés sont impliqués dans la création (du coup pas trop de surprise, c’est le revers de la médaille ahah).

Donc je peux d’ores-et-déjà vous dire que nous sommes (avec mes clients) sur un projet de marinières, que j’espère lancer en mai.

Avant cela, je vais également sortir de nouvelles couleurs de t-shirts et de sweats très bientôt (là je vous invite à suivre les réseaux sociaux de Coton vert pour connaître les dates).

J’aimerais également (mais ça ce n’est pour tout de suite) lancer un jour des chemises et des pantalons.

En dehors des nouveaux produits, je vais participer à quelques événements cette année, dont normalement le Festival Interceltique de Lorient (pour les autres, là encore, réseaux sociaux :p )

Sinon, mon gros projet est toujours le même : démocratiser la mode responsable et la rendre accessible au plus grand nombre !


7) Pourquoi est-ce important de consommer éthique en 2019 ?


Déjà parce qu’il y a quand même une forme d’urgence au niveau climatique/environnemental.

Qui implique de faire plus attention à chacun de nos gestes du quotidien, de penser aussi à la planète ! Je pense que chaque petit geste compte, mais je crois aussi que pour que la situation évolue, les politiques et les grandes entreprises doivent prendre leurs responsabilités…


Consommer éthique pour soit aussi. Personnellement je suis beaucoup plus heureux quand j’achète un chocolat issu du commerce équitable qu’un chocolat dont je sais que ce sont des enfants qui ont cultivé le cacao…

C’est pareil pour les vêtements ! N’est-ce pas plus sympa de s’offrir un basique Coton vert conçu proprement qu’un basique H&M ou Primark probablement fabriqué par des enfants ou du moins, des artisans travaillant dans des conditions déplorables ? (sans parler de la qualité du produit et de sa durée de vie…)


Après je ne ferai jamais la morale à quelqu’un. Il faut que la démarche de consommation responsable se fasse de façon naturelle, qu’elle soit vraiment voulue.

C’est parfois un long cheminement mais on peut changer ses habitudes progressivement.

Souvent la réflexion/démarche commence par l’alimentaire, les vêtements sont – je pense – une suite logique. On mange tous les jours mais on s’habille aussi tous les jours… Nos achats de vêtements/nos choix vestimentaires ont donc aussi un gros impact.


De mon côté c’est venue progressivement, avec d’abord l’alimentaire (et mon expérience chez Artisans du Monde). Aujourd’hui je suis encore loin d’être « parfait », mais je fais de mon mieux pour privilégier les petits commerçants locaux/marchés. En ce qui concerne les vêtements, j’en achète peu (et j’ai déjà les miens, pratique héhé), mais quand j’en achète, c’est soit de l’occasion (chez « Ding Fring) soit des marques éthiques. Et je suis bien plus heureux comme ça.



8) La petite dernière, pour le fun : Peux-tu nous donner un défi écolo à relever ? Promis on fera de notre mieux pour l'honorer =D


Puisqu’on est sur le thème des vêtements…

Je vous mets au défi de vous habiller pendant 1 journée uniquement avec des vêtements responsables (marques éthiques) ou achetés d’occasion.

Je voulais dire 3 jours au début, mais une journée, c’est déjà pas mal pour commencer.😊

Une idée pourrait être de relayer des photos sur ton blog ou tes réseaux, avec tes lecteurs/abonnés ? Ce serait chouette ! Hâte de voir ça en tout cas… :)

___________________________________________________________________________________________


Voilà pour l'interview!! J'espère que ce nouveau format vous plait et vous aura permis d'en apprendre un peu plus sur la démarche de Benjamin.

On se retrouve bientôt pour répondre au défi que nous a lancé Benjamin et pourquoi pas vous le lancer aussi?