Défi Zéro Déchets: Remplacer les cotons jetables.

Aujourd'hui, on file dans notre salle de bain pour réduire nos déchets.

Comment? En se débarrassant de nos cotons jetables.

Une femme en consomme en moyenne 6 par jour, soit environ 180 par mois et 2160 par an. Cela fait un paquet de déchet qui pourraient être facilement éviter.




L'industrie du coton est très polluante.

Pour vous donner une idée, il faut en moyenne 10000 litres d'eau pour créer 1kg de coton.

Le coton représente à lui seul 25% de la consommation mondiale de pesticides et il est traité une trentaine de fois avant de parvenir jusqu'à vous.

Il utilise 2.5% des surfaces cultivés mondiales.


Des alternatives existes:


Vous pouvez réduire vos déchets en investissant dans des cotons lavables.

Ils vous coûteront un peu plus cher à l'achat mais seront vite rentabilisés.

Cela ne vous oblige pas à changer vos habitudes car il vous suffira de les mettre à la machine avec le reste de votre linge pour les nettoyer et les réutiliser.


Au delà de l'aspect écologique, et pour en avoir testé plusieurs:


Elles sont beaucoup plus agréables, plus douces et donc moins irritantes pour la peau. Vous pouvez en trouver en bambou, eucalyptus ou coton biologique. Ce qui réduit également les risques pour votre santé.


Je m'en sers tous les jours pour me démaquiller ou appliquer des lotions sur ma peau, et ce qui était une corvée pour moi, est devenu un vrai moment de soin, agréable, que j'apprécie et qui fait en plus du bien à ma peau.

Je les utilises avec un peu d'huile de coco et c'est un pur bonheur!


Où les trouver?:


Aujourd'hui il est très facile de s'équiper en coton lavable:


-www.tendances-emma.fr

-En magasin bio ou Zéro Déchets

-Sur Etsy



Vous en savez maintenant un peu plus sur l'utilité de réduire son utilisation de cotons jetables. Encore une preuve que l'on peut agir par de petites actions simples et tout en opérant des choix de qualité pour notre santé.


Sources:

planetoscope

consoglobe


Copyright, 11/2018, von Glasow, tout droits réservés.