Défi Zéro Déchets: Composter.

Lorsque nous avons quitté notre appartement au profit d'une maison, l'un des éléments qui nous paraissait indispensable était d'investir dans un composteur.

J'ai toujours vu mes parents composter et faire leur propre jardin. C'est donc une habitude que j'ai depuis longtemps. Et quoi de plus gratifiant que valoriser ses déchets

en fabriquant son propre terreau?


Nous avons donc d'abord chercher sur le net un composteur qui nous convienne.

On ne voulais pas spécialement d'un composteur en plastique alors on a tablé sur un en bois.

C'est la qu'on s'est rendu compte que la qualité à un prix et pas des moindres puisque ceux ci allaient de 75 à 200 euros.


Du coup, on s'est dit que, pour économiser et en plus rentrer à fond dans notre démarche Zéro Déchets, on pourraient en fabriquer un en recyclant des palettes.

C'est la que Papa rentre en jeu ^^

On lui a exposé notre projet et la machine s'est mise en marche!

Il nous a fabriqué notre magnifique composteur, juste en récupérant des palettes.

Il a recyclé les clous qui étaient déjà présent pour le confectionner. Autant vous dire que c'est du solide, et en plus c'est 100% récup (mis à part la lasure qui nous a servi à le protéger.)



Il nous a même mis une petite poignée trop mignonne en récupérant un vieux manche à balais. Bref le paradis du ZD!



La mise en place:



Pour préparer le sol, il vous suffit de l’aplanir, sans le tasser.

Votre sol doit être "ouvert" pour permettre aux vers de remonter dans votre compost.

Ensuite, vous pouvez, si vous le souhaitez, mettre une couche de feuilles et une couche de paille. Cela permettra d'oxygéner le tout.


Il faut, dans l'idéal, mettre un seau de terreau d'un autre composteur. Si vous n'en avez pas à disposition, vous pouvez prendre un sac de terreau de commerce. Cela va vous permettre d'amorcer votre compost.



En pratique:


On y met tous ce qui est compostable, à savoir :


-Les épluchures de légumes

-Les mouchoirs et essuie-tout ( en attendant de les remplacer)

-Les restes de nourritures (bien qu'on en ai très rarement! Anti-gaspi Power!)

-Les poils, cheveux (même de vos animaux domestiques d'amour)

-Les coquilles d’œufs broyés

-Le mare de café

-Les sachets de thé

-Les cartons non imprimés

-Les épluchures de fruits (bananes/kiwi etc.. Attention aux agrumes: il faut en mettre peu car cela met beaucoup de temps à se dégrader)

-Les cendres

-Les feuilles/fleurs coupés

-Les journaux (imprimés en noir et blanc)


On ne met pas:

-Les restes de viandes et poissons

-Le fromage

-Les os

-Les plantes malades (qui risqueraient de contaminer votre compost)



L'entretien:


L'entretien du compost est très simple:

Étaler vos déchets lorsque vous les mettez dans le composteur.

Remuer de temps en temps; le compost ne doit pas être compact car les bactéries ont besoin d'oxygène pour vivre.

Si nécessaire, arroser le de temps en temps, il doit être humide.

Il est conseillé de laisser le composteur fermé en hiver et ouvert lors des autres saisons de l'année.


Notre composteur va nous permettre de réduire largement notre poubelle de déchets ménagers, tout en créant notre terreau.

Si vous habitez en immeuble, vous pouvez vous renseigner pour savoir si ces déchets sont collectés pour du compost. Cela se pratique dans certains immeubles.

Si ce n'est pas le cas, pourquoi ne pas en parler et être à l'initiative d'un bac de compost collectif?


A vous de jouer!


Copyright, von Glasow, 12/2018, tout droits réservés.